Les caractéristiques du contrat d’extra en restauration à Paris.

C’est bien connu, le secteur de l’hôtellerie restauration est toujours en train de recruter de nouvelles têtes pour combler le manque d’effectifs. En effet, il n’est pas rare qu’un grand hôtel-restaurant reçoive différents événements comme des séminaires, des soirées d’entreprises ou même des mariages. Or, comme vous le savez, un recrutement prend du temps. Pour trouver du personnel qualifié rapidement, les contrats d’extras ont été créés. Ils sont surtout nombreux pour les métiers de l’hôtellerie mais ils existent aussi dans d’autres domaines.

 

 

Définition du contrat d’extra

Le code du travail le désigne comme CDD d’usage. Il s’agit donc d’une entente à durée déterminée. D’ailleurs, cette durée peut même être très brève, de quelques heures à quelques semaines. C’est un contrat ponctuel qui permet à un propriétaire de pourvoir un poste d’emploi restauration dans l’immédiat, avec la moindre paperasse. Toutefois, en tant que CDD, le contrat d’extra doit être régi par un contrat formel signé par les parties concernées, en l’occurrence l’employeur et l’employé.

Pour un mariage par exemple, il est d’usage d’engager des serveurs supplémentaires pour venir en aide au traiteur gastronomique. En effet, la réussite des réceptions dépend de la bonne gestion du personnel. A noter que le contrat d’extra s’adresse principalement aux étudiants qui veulent arrondir leurs fins du mois.

 

 

Des avantages des deux côtés

Que savoir sur l’extra en hôtellerie restauration ? Tout d’abord, un contrat d’extra est aussi bien bénéfique pour l’employeur que pour l’employé. De son côté, le propriétaire du restaurant gastronomique aura une grande flexibilité. Même s’il ne décide qu’à la dernière minute d’engager un extra, il pourra régler les démarches administratives rapidement.

Quant à l’employé, cela lui permet premièrement d’acquérir une expérience en restauration, ce qui fera sûrement la différence sur son CV, notamment s’il souhaite travailler dans le milieu plus tard. En enchaînant plusieurs contrats d’extras, un jeune étudiant pourra en même temps terminer ses études tout en facilitant son insertion professionnelle. D’ailleurs, il faut noter que si durant un seul trimestre, une personne travaille en tant qu’extra dans un même établissement pendant 60 jours, elle pourra demander à ce que cela débouche sur un CDI.

Côté rémunération, c’est le top car déjà, l’extra perçoit un salaire qui s’aligne à celui d’un quelconque employé dans sa catégorie professionnelle. De plus, il est payé à chaque fin de mission donc pas besoin d’attendre la fin du mois. Toutefois, si la durée du contrat est plus longue, il peut fixer un accord avec l’employeur sur les modalités de paiement. Dans tous les cas, sachez que l’employé touche également une indemnité de congés payés qui est l’équivalente de 10% de la rémunération totale.

 

 

Où trouver un contrat d’extra ?

Comme pour la recherche d’emplois, il existe des plateformes qui ne proposent que des offres d’emploi en extra restauration à Paris. Vous pourrez remplir un CV en ligne. Cela dit, tout comme vous, de nombreuses autres personnes s’arrachent ces types de contrats notamment pour les avantages qu’ils procurent. Aussi, faites en sorte d’avoir une bonne présentation afin de vous démarquer des autres.

Sinon, la plupart des hôtels restaurants lancent leurs appels d’offres directement sur leur page de réseaux sociaux. Pour ne pas être en retard, abonnez-vous donc à l’établissement qui vous intéresse. Le bouche-à-oreille joue aussi un rôle dans ce domaine. Si vous connaissez quelqu’un qui travaille dans le secteur, demandez-lui si possible de vous recommander en tant qu’extra, si jamais une offre est disponible.

En revanche, ne postulez que dans un domaine dans lequel vous avez effectivement des compétences, parce que si vous êtes de nature maladroite mais que vous voulez postuler en tant que serveur, vous risquez de nuire à la réputation de l’hôtel restaurant.